Quand 15 arbres coupés font plus de bruits que 23 hectares de terre détruits pour Savoie Technolac

Démocratie Participative – Mail reçu sur notre boîte : lemauvaispretexte@gmail.com

Bonjour,

L’actualité me fait bien rire. Une armée de citoyens prend à coeur la lutte contre l’abattage d’une quinzaine de tilleuls au centre ville de Chambéry. Une armée qui arrive quand même a extorquer 5 000 signatures contre cet abattage.

guerre arbre centre ville chamberyJe ne noterais rien sur le procédé de manipulation utilisé pour faire signer les pétitions. Nous utilisons les mêmes, au quotidien, pour vendre nos produits. Cependant, n’est ce pas ridicule de mobiliser des énergies pour un plan de déplacement qui, en plus d’être tracé et établi par des professionnels, n’est plus à discuter ?

Que veulent réellement obtenir ces opposants ? Un ou deux arbres en sursis ? Mais nous habitons en ville, chers messieurs-dames !!

Depuis quand une ville est sensée être un espace vert à grande échelle ? C’est avant tout un lieu de concentration d’habitants réunis pour améliorer les échanges et rentabiliser les déplacements.

15 arbres. Soit.

Mais je reste sensible. A tel point que j’ inquiète plus de la montée de l’urbanisation dans un espace dédié à la nature.  Savoie Technolac, vous connaissez ? Un amas d’industries « high tech » réunies pour le meilleur et pour le pire. Le meilleur c’est quelques emplois, quelques égos et un poil de solaire. Le pire, ce sont les terres actuellement cultivées détruites au profit d’un agrandissement ubuesque de la zone industrielle.

Quelques remous contre ce projet ? A priori non… Personne qui n’y habite sans doute ?

Tant pis pour eux !

extension savoie technolac - espaces menacées

Cordialement,

René T., Quartier du Biollay

Advertisements

2 réponses à “Quand 15 arbres coupés font plus de bruits que 23 hectares de terre détruits pour Savoie Technolac

  1.  » un plan de déplacement établi par des professionnels… »
    Ah bon, personnellement j’ai un autre nom pour une opération de com consistant à bloquer avec des plots la moitié des entrées du centre-ville et mettre les arrêts de bus en double-file au milieu de l’avenue des Ducs.
    Ca commence par fou- et se termine par -toir (mais professionnel).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s